Cyrano

Classique revisité
3 comédiennes

Cyrano

ACTUELLEMENT
A L'AFFICHE

Avec Iana-Serena de Freitas, Lucie Delpierre, Nataly Florez en alternance avec Marjorie de Larquier
Mise en scène Bastien Ossart

Une production Théâtre Les Pieds Nus & Le Funambule

Durée 1h40

Telecharger le dossier de presse


Contact tournée :
Maxime Lepelletier
tournee@funambule-montmartre.com

Cyrano ! 
Et tout est dit. Est-il besoin de dresser le portrait de celui que tout le monde connaît même sans l’avoir lu?

Cyrano. Qui est-il dans notre imaginaire ? 

Un héros solitaire, truculent et poétique en diable, plus ou moins ventru selon celui qui l’incarne, frétillant quadragénaire. C’est un certain film avec Depardieu. Certains se souviennent peut-être de Huster, Weber ou Belmondo. Ce sont de multiples adaptations avec des épées et des grosses voix.

Le Théâtre Les Pieds Nus a voulu revisiter l’histoire à sa manière ; parce que nous pensons que changer de point de vue c’est parfois révéler. À ce que nous connaissons par cœur il faut de l’inédit.

Cyrano, ce héros de 21 ans dansait plus qu’il ne bougeait et chantait plus qu’il ne parlait. Il avait un grand nez mais il était beau.

Comme en son temps, nous avons éclairé la scène uniquement aux bougies. Des masques atypiques, des costumes colorés et un plateau vide parsemé de lampions complètent notre peinture.

À ceux qui gravissent les montagnes, deux choix s’offrent à eux : raconter leur périple, ou raconter la beauté de la montagne. Nous sommes de ceux qui voulons raconter la beauté de la montagne.

Tout a été dit, montré, monté. Vraiment ?...
Et si c'était joué par 3 femmes...?
Cyrano aurait adoré.

LA PRESSE EN PARLE...

La principale qualité de ce Cyrano, ce sont ses comédiennes. Elles alternent les rôles avec beaucoup de fluidité. Chaque personnage possède ainsi ses caractéristiques dans l’intonation de la voix, des postures... Ce qui permet d’aller encore plus loin et de prendre le risque de briser l’illusion :  lors d’une tirade célèbre de la pièce la comédienne ôte le masque distinctif de Cyrano, sans pour autant que l’on confonde les personnages. Elle donne ainsi à voir ce que l’on avait presque oublié depuis le début de la pièce – le pari est réussi – le fait que Cyrano est ici une femme !  Le Souffleur

Une revisite comme jamais il n'a été vu. Une interprétation toute en délicatesse, avec une grande précision. A voir sans hésitation ! It Art

Magnifique ! A voir sans hésitation ! Lamuse

Le spectateur est littéralement emporté par la chorégraphie amorcée par le trio à l’occasion de la fameuse tirade des nez, il est totalement conquis par l’alternance des jeux entre les trois comédiennes porteuses chacune d’une part du texte. Et encore, ce ne sont là que deux des moments de petit bonheur ressenti par le spectateur. Sortiz

Il y a de la beauté, de la pureté, dans ce Cyrano, servi par trois comédiennes, sans tournoiement d’épée ni de chapeau. Prendre Cyrano de la sorte, c’est casse gueule, elles y arrivent, bravo. Elles envoient, leur énergie tient jusqu’à la fin, bravo. Il y a un boulot énorme, un travail fantastique, c’est rythmé, réglé au millimètre. Le résultat est là, il n’y a plus d’épées, plus de grands mouvement de chapeau, plus d’accent gascon forcé. Il reste le texte, des moments épurés qui le soutiennent et soulignent la beauté. Je n'ai qu'une vie

Nous avons frémi d’émotion, tremblé d’inquiétude, ri des avanies subies par Monsieur de Guiche, vibré aux envolées lyriques de Cyrano,  et goûté les petits gâteaux de Ragueneau, sensiblement différents des tartelettes amandines ou des darioles, et pleuré un peu aussi, à la fin… Le doigt dans l'oeil

En proposant une nouvelle version de Cyrano le Théâtre Les Pieds Nus a eu une idée audacieuse, originale et créative. Ce spectacle à trois voix est rythmé. L'interprétation est tantôt émouvante, tantôt hilarante. Les spectateurs redécouvrent avec plaisir la célèbre comédie héroïque. Ils en sortent avec des images obsédantes plein la tête et l'esprit rêveur. Critique Humoristes

« S’attaquer » à Cyrano, de la sorte on pourrait penser: « quelle prise de risques ». Et bien cette pièce est un vrai bonheur. C’est une belle mixité de genres, une vraie réussite. Elle est mise en scène et interprétée à la perfection avec une énergie incroyable, une petite dose de folie et surtout avec panache ! Tu Paris combien ?

Un spectacle prodigieux qu’il serait dommage de manquer, même si l’on est réfractaire aux textes en vers. Surtout, même, car l’on peut alors redécouvrir l’une des plus belles histoires romanesques de tous les temps. Une histoire qui a du nez et surtout, beaucoup de panache… Fille de Paname

Une mise en scène parfaite : d’une habilité surprenante, les comédiennes alternent à tour de rôle le personnage de Cyrano, un homme de lettres aussi instruit que romantique. Passer de Cyrano à la belle et douce Roxanne, en passant par le sot de Christian n’est pas chose simple et pourtant, nos trois merveilleuses comédiennes le font avec beaucoup de talent. La vie est belle Magazine

Une très remarquable version du chef-d'œuvre d'Edmond Rostand. Sur scène, trois comédiennes réussissent de main de maîtresse une formidable gageure : servir à elles seules au mieux ce texte immortel, et en faire ressortir au delà de toute espérance la substantifique moelle et la bouleversante humanité qui se dégage de ce personnage. Surtout, surtout, ne manquez pas ce merveilleux Cyrano, c'est d'ores et déjà un spectacle incontournable de cet été parisien. Vous n'avez aucune excuse, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. De la cour au jardin

Bastien Ossart a choisi d’éclairer le spectacle intégralement à la bougie, ce qui lui confère outre une ambiance «d’époque» une jolie lumière dorée, avec l’avantage de ne pas «écraser» les personnages. Mais, surtout, la partition est interprétée uniquement par des comédiennes. […] Dans cette démultiplication [les comédiennes] font preuve d’un dynamisme de bon aloi et d’un plaisir à jouer ainsi assez communicatif. Le pari de départ est donc gagné. Cyrano peut bien être une affaire de comédiennes. L'Humanité

Bastien Ossart touche au plus profond du texte : l’émotion. Oscillant entre baroque et modernité, la mise en scène nous promène avec fluidité et fraicheur, apportant un éclat sans cesse renouvelé au texte d'Edmond Rostand. Arts Mouvants

Un spectacle tonique, à la fois touchant et mystérieux ! Phaco

Les costumes de Françoise Berger sont originaux et colorés. Le choix des tissus est construit et intelligent, car, notamment, il nous permet de distinguer chaque personnage où s’y croisent toutes les comédiennes. Melo dit du bonheur

L'équipe artistique du Théâtre les Pieds Nus a pris le parti de naviguer entre tradition baroque et modernité. Éclairage à la bougie, masques, maquillages vifs, musique intemporelle, influence asiatique, jeux d'ombre, le tout mêlé au temps du XXIe siècle. L'Officiel des Spectacles

Défi plus que relevé avec cette réécriture inédite de l’extraordinaire épopée de Cyrano interprétée par trois talentueuses comédiennes. Elles maîtrisent voix et corps, et livrent une touchante interprétation. Le choix de la mise en scène rend le spectacle dynamique et apporte un nouveau regard sur cette œuvre culte de la littérature française. Les jeunes femmes dégagent une folle énergie. Leur complicité et leur performance transportent les spectateurs avec émotion et humour. Quotidien Libre

Un « Cyrano » jamais vu. Un spectacle inventif  et débordant d’énergie, un vrai bonheur. Tous les personnages sont joués avec brio par trois comédiennes. La mise en scène de Bastien Ossart est créative, astucieuse, audacieuse, pétulante et réjouissante. Les comédiennes par leurs gestuelles, leurs mimiques et leurs talents nous émeuvent, nous amusent et nous ravissent. C’est un grand plaisir de redécouvrir Cyrano dépoussiéré. L’essentiel, la beauté et la profondeur du texte sont bien présents et nous transpercent d’émotion. Bravo. Critique Théâtre Clau

Dans une mise en scène fluide, le spectacle est porté par la vivacité et l'interprétation des comédiennes formées à la danse et à l'acrobatie à la musique et au chant et à la danse et au chant qui emportent l'adhésion du public. Froggy's Delight

Sous cette forme, le spectacle se tient bien. Il tient bon. Il est jubilatoire et si finement joué qu'on est pris. Forcément. Et qu'on en ressort content. N'est-ce pas l'essentiel ?  RegArts

Un véritable travail d’orfèvre original et créatif signé par Bastien Ossart, metteur en scène. Quant à l’interprétation, elle ravit par tant d’audace, d’émotion et de pertinence. Le tout reste respectueux de cette œuvre mythique. En somme, une invitation à (re)découvrir ce texte bien savoureuse. Coup 2 Théâtre

Tout en délicatesse, avec une précision délicieuse, les comédiennes se délectent sur une scène nue, éclairée de bougies et de lanternes papiers. Épurée n'est que l'estrade, extrêmement maquillés sont les personnages. [...] Elles sont excellentes. Elles restent gracieuses et tout est raffiné dans leur jeu. Ce spectacle est fascinant. Alors? Théâtre

LAISSER UN COMMENTAIRE
Commentaire (0)
Aladdin
CECI N'EST PAS UNE COMÉDIE ROMANTIQUE