(Tout) ce qui (nous) reste

Théâtre contemporain
Tout public

ACHETER
(Tout) ce qui (nous) reste

compagnie Mirabilis

de Maria Stella Milani

avec Matthieu Da Costa, Cyrille Delemotte, Maria Stella Milani

mise en scène Maria Stella Milani

créateur lumières Aloïs Genestier

scénographie Aloïs Genestier

décor Aloïs Genestier

durée 1h

Dernièrement, il n’y a que le Purgatoire qui est plein. Au Paradis et en Enfer, il n’y a plus personne

Elle et Lui s'aiment mais leur amour ne leur suffit plus. Pièce mi-figurative, mi-abstraite, (Tout) ce qui (nous) reste dévoile le flux de conscience d’une vie à deux habituelle - et pourtant extraordinaire.
Pour retrouver le feu du début et ne pas être condamnés à consommer l’ennui de leur amour, Elle et Lui font d’abord appel à Eros. Le Dieu du Sexe, psychologue, explique qu’il leur avait autrefois attribué une flamme, c’était à eux d’entretenir l’étincelle.

Déçus mais déterminés, Elle et Lui s’adressent à Thanatos : mieux vaut mourir ensemble plutôt que de vivre un amour quotidien. Toutefois, le Dieu de la Mort, trafiquant d’êtres humains, estime que leur histoire d’amour n’est pas suffisamment remarquable pour se terminer en tragédie.

Désespérés, Elle et Lui demandent à Cupidon de pouvoir retomber amoureux l’un de l’autre. Le Dieu de l’Amour, l’enfant qu’ils n’ont pas encore eu, accepte de lancer ses flèches mais, aveugle de naissance, il ne peut pas assurer que les flèches tombent sur eux. Des questions sans réponses. Des réponses silencieuses. Puis, au crépuscule, l’appel à la mythologie parce que l’Homme ne veut pas manger les restes de sa propre assiette.


 Ce spectacle fait parti de la programmation du festival Nouvel Acte 
Le Festival Nouvel Acte est né de la volonté du Théâtre le Funambule Montmartre d’apporter son soutien aux jeunes compagnies et d’encourager la création des artistes émergents. D’octobre à mars chaque compagnie jouera sa pièce quatre mardis consécutifs. À l’issue, un spectacle intégrera la programmation pour 60 représentations. C’est notre monde d’après...

LAISSER UN COMMENTAIRE
Commentaire (0)
Andromaque Contre Attaque