Le journal d’une femme de chambre

De Michel MONNEREAU (adaptation du roman d'Octave Mirbeau)

Dates de représentations :
Du 09/05/2018 au 01/07/2018
  • Le Dimanche à 16:00
  • Du Mercredi au Samedi à 21:30
Dates de relâche :

Plein tarif: 28.99 €

  • Tarif réduit : 18.99 € (PROMO INTERNET (offre valable pour tous))

  • Tarif réduit : 15.49 € (PROMO INTERNET (offre valable pour tous))

  • Tarif réduit : 10.99 € (Moins de 26 ans)


Genre : comédie dramatique
Type de public : tous publics à partir de 12 ans
Artiste : Catherine ARTIGALA
Metteur en scène : Jean-Pierre HANÉ
Créateur lumières : Jean-Pierre HANÉ
Compagnie : Les XV Tréteaux
Durée du spectacle : 1 h

RÉSUMÉ :

photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

photo tous droits réservés Fabienne Rappeneau. Toute diffusion, utilisation interdite sans autorisation de l’auteur.

Que va-t-il se passer au Mesnil Roy pour que Célestine, femme de chambre ambitieuse et sans scrupules, puisse enfin réaliser son rêve d’ascension sociale ?

Début du XXème siècle, en Normandie. Célestine, femme de chambre, après bien des pérégrinations de famille bourgeoise en famille bourgeoise, arrive dans sa nouvelle place… Ce qui pourrait s’avérer être une place comme une autre sera en réalité un tournant décisif dans sa vie. Une rencontre va en effet bouleverser sa vie : celle de Joseph, le jardinier-cocher de la famille bourgeoise Lanlaire, manipulateur et antisémite. Elle va lui offrir l’occasion d’une ascension sociale inespérée, au mépris de la loyauté et de l’honnêteté. Un texte d’une étonnante modernité sur le désir de réussite coûte que coûte.

 

EXTRAITS DE PRESSE :
Une comédienne remarquable, Catherine Artigala, incarne Célestine avec beaucoup de talent et nous captive en jouant à elle seule les différents personnages qui font son quotidien. Atlantico

Le parfum et les turpitudes de la bourgeoisie du XIXe siècle. L’Humanité

L’excellente Catherine Artigala donne à voir mais surtout à entendre une Célestine formidable de vie, de combativité, de féminité et d’abandon. La mise en lumière de cet intelligent monologue est pour beaucoup dans l’énergie que nous ressentons, et la bande-son, suggestive et recherchée, est une réussite. Théâtrauteurs

Il faut toute la subtilité de Catherine Artigala pour que le personnage n’apparaisse pas antipathique selon les critères « politiquement correct » d’aujourd’hui. Froggy Delight

Interprétée magnifiquement par Catherine Artigala, Célestine porte la parole d’une femme passionnante éprise de liberté. Vaucluse Matin

Notre spectacle « coup de coeur ». RFI Perse